La dépendance au jeu – Problème d’addiction

Ce qu’il faut savoir sur la dépendance au jeu

Si vous pensez que les jeux d’argent ne peuvent pas créer une dépendance, détrompez-vous. S’il est vrai que la plupart des gens peuvent parier sur une course de chevaux, faire un pari avec des amis ou participer à un jeu de bingo de temps en temps sans devenir compulsifs, le fait est que de nombreuses personnes peuvent devenir dépendantes du frisson que procurent les jeux d’argent.

Qu’est-ce que la dépendance au jeu ?

Les spécialistes décrivent la dépendance au jeu comme l’envie incontrôlable de continuer à parier, quelles que soient les conséquences sur sa vie personnelle. Lorsqu’une personne est dépendante du jeu, elle peut vider son compte en banque, s’endetter et peut-être même avoir recours au vol pour financer son addiction au jeu.

Quels sont les symptômes de la dépendance au jeu ?

Bien que chaque joueur compulsif soit différent, il existe plusieurs signes typiques à surveiller :

  • Dissimuler ou mentir sur la quantité ou la fréquence des jeux d’argent ;
  • Utiliser les jeux de hasard pour atténuer des sentiments de dépression ou une mauvaise image de soi ;
  • Sentiments de culpabilité et de remords après une séance de jeu ;
  • S’absenter du travail ou éviter les obligations familiales pour jouer ;
  • Emprunter ou voler de l’argent pour parier.

Quels sont les jeux qui peuvent créer une dépendance ?

Tout jeu qui offre des sensations fortes et une chance de gagner de l’argent peut devenir un problème de jeu s’il est pratiqué de manière excessive. Les paris sur le football, les paris hippiques, les paris casinos en ligne, la roulette, les cartes à gratter et le bingo en ligne sont tous connus pour créer une dépendance chez certains types de personnalité. Les gens peuvent devenir dépendants des paris dans les casinos en direct ou des jeux en ligne.

Quel type de personne risque de devenir un joueur dépendant ?

La vérité est que tout le monde peut devenir dépendant du plaisir du jeu. Un joueur compulsif peut être un homme d’affaires intègre qui a gagné gros une fois en jouant aux courses et qui cherche à recréer cet événement rare en passant un temps extraordinaire loin du bureau et en pariant de l’argent qu’il ne peut se permettre de perdre. Certains joueurs compulsifs sont des mères au foyer qui passent un temps et un argent démesurés à jouer au bingo en ligne, au détriment de leur famille. La plupart des gens ne deviennent pas dépendants après une expérience de jeu positive, mais cela peut arriver et arrive.

Les personnes souffrant de certains troubles de l’humeur tels que la dépression clinique, l’anxiété, les problèmes de toxicomanie, une faible estime de soi ou un trouble du déficit de l’attention/hyperactivité (TDAH) peuvent être plus enclines à la compulsion au jeu que les autres.

L’âge et le sexe peuvent également être des facteurs de risque. Selon les spécialistes, le groupe le plus courant de joueurs dépendants est constitué d’hommes jeunes ou d’âge moyen. Les experts notent également que les femmes rattrapent rapidement les hommes, bien qu’elles aient tendance à devenir dépendantes de jeux de hasard comme le bingo plus tard dans la vie que leurs homologues masculins.

La personnalité peut influencer la probabilité de devenir dépendant des jeux de hasard. Les personnes très compétitives, qui s’ennuient facilement ou qui sont des “bourreaux de travail” peuvent se trouver dans l’incapacité d’arrêter de jouer, même si la poursuite de ce comportement provoque des ravages dans leur vie personnelle ou professionnelle.

Certains médicaments peuvent augmenter les risques de dépendance au jeu. Par exemple, une classe de médicaments connue sous le nom d'”agonistes de la dopamine” a un effet secondaire indésirable qui provoque chez certaines personnes une envie irrésistible de parier. Les médecins ne savent pas encore pourquoi, mais les médicaments présentant cet effet secondaire déconcertant sont généralement ceux utilisés pour traiter la maladie de Parkinson et le syndrome des jambes sans repos.

Existe-t-il une aide pour traiter la dépendance au jeu ?

Oui, il en existe. Si vous ou l’un de vos proches présentez des signes de dépendance au jeu, il existe de l’aide. En France, votre meilleure chance (désolé pour le jeu de mots) est de contacter Joueurs Info Service (https://www.joueurs-info-service.fr/). Recommandée par l’OMS, l’organisation Joueurs Info Service propose des conseils en personne ainsi qu’une ligne d’assistance téléphonique ouverte de 8h à 2h au 09.74.75.13.13.